Les événements Agoraphilo
Les événements Agoraphilo

Le café-philo à Chelles fête ses 10 ans 

Revoyez ci-dessous quelques souvenirs de cette célébration emblématique du partenariat entre Récipro'savoirs et Agoraphilo.

Il y avait un record de participation, quelques victuailles et boissons à bulles, mais aussi un débat !  

Dans la galerie de photos ci-dessous, vous pouvez cliquer sur un cliché pour mieux le mettre en valeur, et lire des légendes 

Un petit discours prononcé à cette occasion :

En effet, en mars 2007 nous avons lancé le café-philo de Chelles. C’est une initiative d’Eugénie (et de génie !), qui avait pratiqué nos échanges à Noisy et à Champs …

 

Elle a proposé cette activité au cœur des échanges de savoirs qu’elle développait grâce à son association Récipro’Savoirs.

 

La première expérience eut lieu dans cette salle il y a dix ans donc…. Nous ne savions pas bien où on allait … Pour Agoraphilo aussi , c’était nouveau.       Je n’ai pas de trace de ce débat… (Et la mémoire nous fait quelquefois défaut…)

 

Par contre, la LETTRE suivante d’avril 07  annonce le café-philo suivant à Chelles, dans une autre salle près de la piscine… Le sujet était tiré d’une citation de Saint-Exupéry, qu’il m’est agréable de rappeler, ici, maintenant :

 

« Loin de nous séparer, mon frère, notre différence nous enrichit »

 

Alors si nous n’étions pas très sûrs de nous au début, il faut reconnaître ça a fonctionné comme sur des roulettes… ça roule tout seul, il y a toujours eu entre dix et quinze personnes, une fois par mois pendant 10 ans ; … ce n’est pas si commun !

 

Alors je ne vais pas refaire toute l’histoire des 90 débats qui ont eu lieu, .. mais puisque le sujet du jour c’est « vivre au temps présent »,  je vais plutôt parler au temps présent, en disant que le café-philo se porte bien, il se renouvelle même, et je vais surtout lui souhaiter, pour le futur une longue vie.

Enfin, Agoraphilo est très reconnaissant à Récipro’Savoirs de toute cette activité, et si vous le voulez bien, j’aimerais surtout honorer la personne qui malgré, les difficultés de la vie,  a su faire émerger ce café-philo auquel les participants sont très attachés.

 

Alors, donc, chère Eugénie, accepte ce présent comme symbole de nos remerciements 

mms_20170326_222409
mms_20170326_222427
mms_20170326_222354
mms_20170326_222322
DSC_0781
mms_20170326_222341
mms_20170326_222308
DSC_0780
mms_20170326_222228
DSC_0785
mms_20170326_222211
mms_20170403_004905

Et le Divan Littéraire fête ses 5 ans 

Revoyez ci-dessous quelques souvenirs de cette fête.

Il y avait un record de participation, et nous avons aussi présenté un certain nombre d'artistes locaux  !  

Ensuite uen discussion eut lieu sur "Le testament français" d'Andreï Makine

Dans la galerie de photos ci-dessous, vous pouvez cliquer sur un cliché pour mieux le mettre en valeur, et lire des légendes (ou j'ai essayé de mettre des noms sur des silhouettes) ​

mms_20170403_004957
mms_20170403_005017
mms_20170403_005032
copieIMG_3716_edited
cIMG_3715_edited
cIMG_3714_edited
cIMG_3712_edited
cIMG_3711_edited
cIMG_3707_edited
cIMG_3705_edited
cIMG_3703_edited
cIMG_3698_edited
cIMG_3696_edited
cIMG_3697_edited
cIMG_3695_edited
cIMG_3694_edited
cIMG_3693_edited
cIMG_3692_edited
cIMG_3691_edited
cIMG_3690_edited
cIMG_3685_edited
cIMG_3689_edited
cIMG_3684_edited
cIMG_3683_edited
cIMG_3682_edited
cIMG_3681_edited
cIMG_3680_edited
cIMG_3679_edited
cIMG_3673_edited
cIMG_3672_edited
cIMG_3671_edited
téléchargement
Resized_20170327_225206
Resized_20170327_225154
Resized_20170327_225147
Resized_20170327_205827
Resized_20170327_205752
Resized_20170327_205641
mms_20170403_005032
mms_20170403_005046
mms_20170403_005111
Resized_20170327_200503
mms_20170403_005143
Resized_20170327_200600-1-
mms_20170403_004945
mms_20170403_004932
IMG_3699

Un petit discours prononcé à cette occasion :

Le Divan Littéraire a commencé le 03/03/2012. Ici même, c’était un samedi, on était 8. L’initiative venait de Patricia (Simonnet). Je lui serai longtemps reconnaissant de cet aiguillon qui a fait finalement une longue histoire.

 

Ce jour-là on parlait des livres qu’on aimait… on a refait pareil 4 semaines plus tard, …Puis on a modifié la formule : choisir un livre, que tout le monde lit, puis venir en discuter à plusieurs. Et on a décidé aussi, avec Norbert, de le mettre le lundi, qui est aussi un marque de fabrique…

 

C’a été un démarrage en flèche, nous avons tenu le rythme, un par mois, 12 par an : les stats : 60 réunions, 1046 « entrées », (17,4 de moyenne).

 

Les événements exceptionnels ont été la présence, deux fois, de l’auteur  parmi nous… On avait prévenu : ne soyez pas timides, parlez des défauts  que vous avez trouvés, les auteurs sont là pour ça ….  Tu parles, ç’a été un défouloir les 2 fois.

Je veux saluer Serge Santin, dont on avait lu cet ouvrage, une histoire qui se passe e partie à Noisy-le-grand. Pour cette première fois, Serge a beaucoup d’humour et m’a toujours répété qu’on était un groupe de lecteurs de haute volée, et qu’il avait beaucoup appris ce jour-là …. Serge a eu un grave accident cérébral il y un an mais nous avons eu le plaisir de le voir remarcher récemment. Malheureusement sa femme revient aujourd’huide voyage et ils ne pourront pas nous rendre visite.

Je ne parle pas de la deuxième fois où nous avosn eu l’auteur, ç’a été un clash total… !

 

Une fois, pour discuter de « Un soir au club », nous nous sommes réunis en sous-sol, dans la pénombre avec du jazz et de l’alcool, ..mais sans fumer..

 

D’autres fois, on s’est mis dehors, dont le record d’assistance (25 pour parler d’Annie Ernaux).

 

Nous avons décerné le prix du D L 2016 à Villa Amalia, de Pascal Quignard.

 

Merci à tous de vos soutiens, et de votre présence, c’est très stimulant !

 

On va boire un coup, et je reprendrai la parole un peu après…

Je voulais profiter de votre présence pour parler un peu de ce qui se trouve dans ce salon, et de quelques personnes qui y ont contribué.

 

Ça va être une petite promo pour des créateurs locaux… Puisque Noisy-le-Grand est le centre du monde, ce soir en particulier, … Ce salon est très noiséen….  (voir les photos)

Le pique-nique 

Comme chaque année, le premier dimanche de juillet, nous nous retrouvons pour un pique-nique champêtre, convivial mais il y a quand même un débat, quelquefois un peu décalé... Exemple en la dernière édition : 

"La philosophie est-elle soluble dans le café ?" 

Bon, certes, il ne fait pas toujours assez beau pour rester dehors, mais par contre il y eut aussi des représentations à domicile à cette occasion : pièce jouée par la troupe des "Bramentombe", et même un quatuor à cordes 

Un grand événements pour les 15 ans du café-philo 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now