Le Divan Littéraire 

Pour prolonger le plaisir de lire : "asseyons-nous et discutons"
 

On y parle d'un livre sélectionné à l'avance et lu par les participants. Les débats ont lieu le quatrième lundi du mois, à 19h30, au 93 rue Rouget de Lisle, 93160 Noisy-le-Grand.

Inscription, gratuite, souhaitée au 06 16 09 72 41

par Hervé Vachon

Le lieu étant une résidence privée, la convivialité de la réunion est particulièrement privilégiée, une récréation apéritive précède la discussion, un souper, à la bonne franquette, lui succède. Chaque participant apporte un petit quelque chose et tout se passe bien ...

Prochains débats 
25 janvier 2021. DL 107 : La mort de près, de Maurice Genevoix

"Dans La Mort de près, l'écrivain convoque à sa table de travail le lieutenant de 14, tel qu'il était, dans sa vareuse tachée de sang et de boue, sentant le cadavre et la chimie. Le jeune officier n'a plus peur, il ne souffre plus, ses larmes sont taries. Il parle calmement, posément, libéré du feu des souvenirs qui brûlait les pages de Ceux de 14. Il raconte de nouveau quelques moments de sa guerre, comment il a rencontré la mort et ce qu'il en a vu. Tout est clair. On y comprend ainsi, mieux que dans le récit haletant d'autrefois, le déroulement d'un combat d'infanterie au début de la Première Guerre mondiale. [...] Ce petit livre bouleversant est l'un des plus réconfortants jamais écrits.".

Maurice Genevoix (1890-1980) sort de l'Ecole normale supérieure pour entrer dans la guerre, en août 1914. II est l'auteur de plus de cinquante livres, parmi lesquels Raboliot (1925), qui lui vaut le prix Goncourt. Il est entré au Panthéon le 11 novembre 2020

22 fév 2021, DL 108 : Petits suicides entre amis, d'Arto Paasilinna

« Songez-vous au suicide ? Pas de panique, vous n'êtes pas seul.Nous sommes plusieurs à partager les mêmes idées, et même un début d'expérience. Écrivez-nous en exposant brièvement votre situation, peut-être pourrons-nous vous aider. Joignez vos nom et adresse, nous vous contacterons. Toutes les informations recueillies seront considérées comme strictement confidentielles et ne seont communiquées à aucun tiers. Pas sérieux s'abstenir. Veuillez adresser vos réponses Poste restante, Bureau central d'Helsinki, nom de code "Essayons ensemble". »Deux suicidaires se retrouvent fortuitement dans une vieille grange où ils souhaitaient partir tranquilles. Entravés dans leurs funestes projets, ils se mettent en tête de rassembler d'autres désespérés pour monter une association. Commence alors, à bord d'un car de tourisme flambant neuf, un périple loufoque mené à un train d'enfer, des falaises de l'océan Arctique jusqu'au cap Saint-Vincent au Portugal pour un saut de l'ange final. Un récit désopilant doublé d'une réflexion mordante sur le suicide.

Biographie de l'auteur

Arto Paasilinna est né en Laponie finlandaise en 1942 et mort le 15 octobre 2018 à Espoo. Successivement bûcheron, ouvrier agricole, journaliste et poète, il est l'auteur d'une vingtaine de livres, pour la plupart traduits en français et publiés chez Denoël, où ils ont toujours rencontré un grand succès. Citons entre autres Le Meunier hurlant, Le Lièvre de Vatanen, Petits suicides entre amis ou encore Un homme heureux  (déjà traité au Divan) 

22 mars 2021  DL 109 : Lambeaux, de Charles Juliet

Lambeaux marque un tournant essentiel dans l'écriture de Charles Juliet. Il le libère et le fera ensuite passer de la poésie et des journaux à la fiction. L'auteur y vide pour la première fois sa mémoire, dénoue le noeud de son malaise et l'origine de son écriture : la mort de sa mère alors qu'il n'a que quelques mois. Par des phrases lentes, granitiques, il accède aux racines tranchées, extirpe sa mère du rien en lui donnant la parole.

La deuxième partie dit l'autre mère. Celle qui l'a recueilli. La "toute-donnée" qui ne se plaint pas et parle peu. Charles Juliet lui prête également ses mots. Il fouille, met à jour la pensée de cette femme, ce "chef-d'oeuvre d'humanité" qui l'a sauvé de la folie ou du suicide.

Derrière ce double portrait, Charles Juliet relate aussi la lente gestation de son être, par-delà les peurs, les blessures, les aridités. Par-delà la culpabilité. Jusqu'à cet instant où le brouillard se dissipe, où une force tranquille s'installe et lui permet à nouveau d'adhérer à la vie

Le Divan Littéraire a été lancé le 3 mars 2012, ce sont plus de 85 romans qui ont été lus, commentés, encensés, critiqués par plus de 150 personnes(qui y ont participé au moins une fois), chaque mois c'est en moyenne une assistance de 20 personnes qui se réunit.

Depuis 2016, l'assistance choisit chaque année parmi les romans sélectionnés, celui qui lui laisse le meilleur souvenir, et lui décerne ainsi le Grand Prix du Divan Littéraire... Pour découvrir celui de l'année 2018, et celui des années passées,  faites un tour sur la page du Grand Prix

Pour avoir une idée des ouvrages sélectionnés, cliquez sur le bouton ci-dessous :   

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now